Le pavillon bleu, c’est quoi ?

Les villes mettent ce pavillon en avant en espérant attirer plus de touristes en été. Mais concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ?

Un label qui répond à une série de critères environnementaux : qualité des eaux de baignade, point d’eau potable, poubelles et tri sélectif, traitement des eaux usées… 41 au total pour les plages, 27 pour les ports de plaisance. Créé en 1985 par l’association française Teragir et présent dans 47 pays, le label a été décerné cette année à 173 communes (390 plages) et 102 ports de plaisance français par un jury international.

Cinq contrôles par saison

Pour l’obtenir, les communes doivent en faire la demande moyennant des frais de dossier allant d’environ 500 à 2 000 euros. Toutefois, l’obtention du label n’est pas définitive : les sites doivent renouveler la demande tous les ans. Cinq contrôles sont réalisés par saison, pour mesurer notamment la présence de bactéries fécales, Escherichia coli, dans les eaux de baignade : pas plus de 1000 unités formant colonie (UFC) dans 100 mL pour les eaux douces, et 500 UFC pour 100 mL pour les eaux de mer. En cas de non respect des critères, le pavillon bleu peut être retiré temporairement ou définitivement.

Article rédigé pour Ça M’intéresse
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s